27/02/2006

Jurassic Park



















Mémorable jeudi que celui organisé chez Samuel. Avec l'exceptionnelle participation de Xeus. Le genre de bestiole qui vous machouille un mollet comme un morceau de guimauve. Comme le disait Laurent :"Des animaux comme ça, ce sont des dinosaures. Il en existait déjà, il y a des millions d'années. On a retrouvé des fossiles et des squelettes momifiés... Tu rigoles... mais c'est le genre de clebs : Ta gueule lui revient pas, t'en as plus !"
Quoique vu l'équipement embarqué par le dit mastodonte, je ne sais pas ce qui est le pire : Se faire machouiller le mollet ou se faire agripper la jambe dans un élan de chaleur animale...

15:43 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Tête de bois & Tête de pioche

Dites les gars, je crois que c'est une mauvaise idée de persister à jouer ensemble. Ou alors, il faut vous mettre d'accord ! En tout cas, la mauvaise fois, ça m'est de l'ambiance.
Pour en finir avec le débat : Faut-il dire : "Trèfle 90 ou 90 Trèfle ?". Les gars vous avez tous les deux raisons. Les deux manières d'annoncer coexistent. Il faut juste se mettre d'accord sur la manière de jouer. Annoncer "90 Trèfle" lorsque l'on a le valet et que l'on cherche le 14 et "Trèfle 90" quand il manque le valet mais que l'on a le 14, c'est jouer normalement et classiquement selon les règles. Mais que faut-il annoncer quand a un beau jeu sans valet, ni 14 ? Temps mort et "Trèfle 90" ? (Mwouais??) ou alors on légitime l'annonce à 80 ? Sauf que l'on ne joue pas comme ça ! Et surtout, depuis, un an que l'on joue, on a tous décidé et pris l'habitude d'annoncer "90 Trèfle" que l'on recherche le valet ou le 14. Si le partenaire a la carte, il a inévitablement compris de quoi il retourne. Le "Trèfle 90" permet alors de faire comprendre au partenaire qui aurait envie d'annoncer autre chose, que l'on a une série en main. A lui de voir s'il a les 14 et valet ou un autre jeu possible. Et le représentant local de la contrée tunisienne ne peut pas nier que les deux manières d'annoncer coexistent, même en Tunisie. Cfr Mohamed et Hatem qui ont un jeu diamétralement opposé.
Je voudrais aussi rappeler que si la mauvaise fois est une des composantes de la contrée, normalement, on l'adresse à ses adversaires. Pas à son partenaire !
Jeudi, ce fut le festival du : "je change les règles et les stratégies en fonction de mon jeu", du "c'est n'importe quoi, on a jamais jouer comme ça!", du "Je joue comme ça et pas autrement ! C'est pas la première fois que l'on joue ensemble et tu devrais le savoir !" et du magnifique "Mais on n'a jamais dit ça! On ne joue pas comme ça !".
Entre nous les mecs, vous croyez pas que l'on a déjà assez de mal à faire comprendre à Samuel ce qu'est réellement le "deuxième tour". A s'engueuler comme ça, un jour, il va nous sortir un "Pique 140"...

15:02 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

17/02/2006

Languette verte : pas piquant !

15:27 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |