10/10/2005

Ciao Big Dan

Cette photo est probablement celle qui reflète le mieux la manière dont nous connaissions Daniel. Combien de fois, nous n’avons pas pris la route, Denis et moi, vers la lintfabriek ou une autre salle en se disant : « Tu crois que l’on va voir des têtes connues aujourd’hui ? » Au goulot de notre première bière, on voyait arrivé un gars avec une veste en cuir, toujours seul, au point qu’on l’a surnommé « Celui qui n’a pas d’amis ». Parfois Denis me disait : « Tiens, voilà ton frère ! » désignant un gars qui, il paraît, me ressemble. En fonction des salles, on sait qu’il y aura la même fille en train de danser et le même pilier de comptoir. Et puis, il y a ces têtes que l’on a appris à connaître. Avec qui on a discuté et sympathisé.
Quand sur la route, on passait en revue, mentalement, la galerie des « Têtes connues », Daniel en faisait systématiquement partie. Mais une « Tête connue » que nous avions plaisir à retrouver. Une de celles avec qui on parlait de nos derniers concerts, de nos écoutes, des nos projets. Une de ces têtes qui savait s’agiter d’avant en arrière quand le groupe est bon. Une de ces têtes pleines de vie et d’éclate. Combien de fois, nous ne sommes pas sorti de la salle, le torse gonflé, heureux de ce que nous venions d’écouter et que l’on se quittait en sachant que nous venions de partager un plaisir commun. C’est ces liens-là que nous avions tissés et qui faisaient que nous étions toujours contents de nous revoir. Steve aussi, me parle encore du Pti Faystival qu’il a passé avec des « Têtes connues » : « Franck, j’ai passé un super moment, rencontré des gens sympa, eu des chouettes discussions et on s’est super bien marré. » et bien évidemment Daniel en faisait partie.
On a perdu une de nos « Têtes connues » ! Pas la moindre non plus. Ce n’est pas comme si on se disait : « Tiens, on ne voit plus celui qui n’a pas d’amis ». Non ! La nouvelle nous a fait un sacré choc. Et la mobilisation en ces tristes heures prouve que nous sommes loin d’être les seuls.
La prochaine fois que l’on se posera cette satanée question, en route pour la lintfabriek ou une autre salle, je sais que l’on ne pourra pas s’empêcher d’avoir une pensée pour Dan. Et parmi les autres « Têtes connues » que nous croiserons ce jour-là, plus d’une se dira : « Ici, il manque quelqu’un ! »

18:54 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Solidarité

Une belle bande de fayats assoiffés de bière et de brochettes mais solidaires d'une noble cause.

18:54 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |