29/06/2004

El Doudou

On connait tous, la ferveur de Laurenzo pour le Doudou. Pas un jeudi sans qu'il ne reprenne le refrain du célèbre chant montois. Il nous l'a promis, il l'a dit, cette fois, on aura droit à l'intégrale, version rocker, rouflaquettes et veste à frange. Mais oui mesdames et mesdames, Elvis n'est pas mort ! Il est pompiste dans le Kentucky ! Je l'ai vu de mes yeux! Cette semaine, on va vous le prouver!
En attendant, Laurenzo, voici le texte complet! Il te reste deux jours pour répéter ta chorégraphie.

EL DOUDOU
1. Nous irons vir l'car d'or al'procession de Mon
Ce s'ra l'poupée St Georges qui nous suivra de long.

Refrain :
C'est l'doudou, c'est l'mama c'est l'poupée, poupée, poupée
C'est l'doudou, c'est l'mama c'est l'poupée, S't Georges qui va
Les gins du rempart riront comme des kiardes de vir tant de carottes
les gins du culot riront comm' des sots de vir tant de carott' leu' pots.

2. El vieill' Matante Magritte, trousse ses falbalas,
pou fair' bouilli l'marmitte, et cuir' ses biaux p'tits pois.

3. Les Dames du Chapître, n'auront pas du gambon,
Parce qu'ell' n'ont pas fait, el tour d'el procession.

4. Voici l'dragon qui vient, ma mère sauvons nous
Il a mordu grand-mère, il vos mordra itou.

5. V'la qu'el lum'çon commence, au son du carillon
Saint Georg' avec sa lance, va combat' el dragon.

6. Dragon, Sauvag's et Diab's, Saint Georg' éié Chinchins
Ess' tourpin dédins l'sable, on tir', c'est l'grand moumins.

7. V'là l'dragon qui trépasse, in v'là co pou in an
Asteur faisons ducasse, a tabe mes infants

10:37 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/06/2004

Maîtres de cérémonie

Sylvain dit « Le Suisse » ! Mais ne vous y trompez pas, le Boss c’est elle. On ne la surnomme pas, c’est ainsi ! Elle accueille, elle abreuve, elle cuisine mais le sale boulot, c’est pour le p’ti gars. Le Suisse, c’est le rabatteur ! Il téléphone, il invite et puis, paf… Le piège se referme ! Les petits gâteaux, les bières, les chips, ils vous prennent à la gorge. Ils vous gavent. Ce sont les Bonnie & Clyde version jeudi soir. Ca plaisante pas !
Mais mes p’tis pères, si nous ne sommes pas des seigneurs de la cuite, on est pas non plus des enfants de chœur. On a voyagé ! On a connu les nachos d’Isa, la leffe dans une main et la belote de l’autre. Excusez-moi mais nous autres, on est encore capable de tenir le litre sans se prendre pour Dieu le Père. A moins que, victime de notre bon accueil, on reçoive une petite bière, une cuite mesquine. Alors là, le jeudi n’est plus le même. S’il y a le vin, l’ivresse manque. Mais faut se l’avouer, le casse-burnes qui a besoin de faire des phrases, celui qui ramène sa fraise, il reste du domaine de l’exception, de l’événement malheureux une fois l’an.
Donc, généralement, la parole du jeudi est collective et animée. Une invective loyale si tu vois ce que je veux dire. On lâche la vanne façon gardien du feu. Il y a de la pression, du débit et l’ambiance confortable du bord de l’âtre. Et puis si besoin, Eric nous met le feu aux poudres. Et ça ne rate pas ! C’est l’embrasement !

16:57 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/06/2004

Galerie

Je viens de créer, vite fait, une première galerie photos de nos tronches de fayats.Il suffit de cliquer donc sur le lien au-dessus. Elle se trouve aussi dans les liens à droite.Bon, j'essaierai de l'alimenter régulièrement. C'est vrai que je commence à avoir une belle série de clichés sur mon disque dur.
Et ici la photo des scores de l'une des belotes de jeudi dernier.... Ouf ça a vraiment été chaud!

16:21 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Petite minute culturelle

Avec un citation de Michel Cioran qui s'applique relativement bien à nos soirées fayats.
"À quoi bon fréquenter Platon, quand un saxophone peut aussi bien nous faire entrevoir un autre monde ?"

13:47 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La Grande époque

C'était un peu sans le vouloir, un jeudi nostalgie. Un jeudi comme à l'époque des lundis ou des mercredis. Un jeudi dans une maison que nous n'avions jamais investie un jeudi et qui pourtant, en a connu des soirées fayats. Un jeudi chez Marie-Thérèse! Aaah la bonne époque des soirées où l'on ne buvait que du thé.
Rien ne change! Shaman, le chien-moine dort toujours dans son panier, imperturbable. Mais si on réveille la bête... ouh... C'est le déferlement. C'est une lèchouille à chacun. C'est le reniflage de couilles. C'est la tête posée sur le genou et la bavouille en cadeau. C'est la certitude de devoir nettoyer toute la baraque après son passage. Aaah Shaman!
Et puis comme à l'époque, on s'est passé des vidéos de Big Black et de New-Order, histoire de taper l'ambiance. on s'est joué des belotes de feu! Des scores de 14 - 55 qui finissent à 102 - 103, avec des neufs en suspens, des annonces, des couilles à n'y rien comprendre.
En fait, la grande époque, une fois que l'on y est, on en sort plus. Il suffit d'un jeudi, c'est reparti, c'est la fête, c'est les amis. Quelle poésie !

11:04 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/06/2004

jeudi tranquille

Et bien oui, un jeudi tranquille, en petit comité. Pas de traces du lyrisme hebdomadaire d'Eric. Aucune touche de dépression, lapin n'était pas là non plus. L'éthylisme ambiant a été bien limité, Valmy n'étant pas là non plus. Attention, j'ai dit limité, pas absent!
Une soirée qui a pris des allures de tournoi de belote. D'ailleurs avoir gagné cinq parts sur six m'a bien remonté le moral. J'aurais bien joué toute la nuit. Ben quoi, quand on a du bol et que l'on est encore assez frais pour se souvenir des cartes tombées (d'ailleurs vendredi, c'était déjà plus ça!), on en profite.
Et puis voilà, un jeudi calme qui s'est terminé autour d'un plat de pistaches, quelques bières en regardant nos grands garçons jouer sur la playstation.
Elle est pas belle la vie !

11:54 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Maîtresse de maison

Catherine en prêtresse romaine, diadème, toge et peau de léopard.
On reconnaît le rang social habitué au faste, aux grandes cérémonies où les plaisirs de la vie sont légions, où le vin coule à flot dans de monumentales fontaines. Je comprends mieux à quoi sert le puit dans son jardin, au milieu des vignes et des oliviers. Ah c'est la grande vie tout les jours chez Catherine et Thierry.

11:41 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/06/2004

Orgie romaine

Tataaam Braves gens, belles dames, gentils messieurs (sont rares par chez nous),
Grande nouvelle ! Nous avons connu notre premier jeudi chez Catherine et Thierry. Ils nous ont concocté une petite soirée dans les cartons. Annoncée avec moult publicité, semaine après semaine : Oyez Brave gens, il y a aura du vin, il y aura du raisin, il y aura des coussins. Et oui vous pourrez vous affaler, vous vautrer, laisser vos panses se gorger des bienfaits de la nature viticole.Les encouragements de Bacchus fonctionnèrent si bien que nous étions nombreux à cette soirée. Même Isa n'a pas voulu rater cela. Mais fayat comme nous pouvons l’être, l’orgie romaine avait des accents de banquet gaulois. Toges, couronnes de laurier sont restés au placard. Le pinard a été dilué dans les litres de bière que nous avons ingurgité. Les sitars sont restées muettes. Les bardes (Damien et Gilles) sont restés sur le banc de touche, les cordes coupées. Laurent a parlé fort comme toujours "Mon ami !. Eric a profité de sa position horizontale pour nous faire une démonstration de son kamasutra maison. Cul par dessus tête, il nous a montré comment s'auto-satisfaire quand on est souple et peu scrupuleux de son anatomie. Deux semaines aussi qu'il essaie d'initier Nafaa mais sans succès "Svelte comme il est ! J'ai bien vu dans le douche au foot, je dis qu'il doit y arriver!"
En parlant d'arriver, Nafaa est d'ailleurs en retard. Sans GPS, c’est pas étonnant!
Pour continuer dans la gauloiserie, une partie de mini-foot a été organisée sur la terrasse. Ben oui, en zone urbaine, la chasse au sanglier, cela ne le fait pas de trop. Et tout ça a quand même fini… en belote.
Vivement les soirées grecques, égyptiennes, thaïlandaises (tu pourrais nous organiser cela Eric ???)… Avis aux organisateurs de tout poil !

17:55 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |