27/05/2004

Dieu dit : "Musique !"

Dieu dit : « Musique ! »Deux semaines se sont écoulées et aucun écho n’est donné de leurs jeudis. Pourtant, il s’en est passé des choses. Et notamment dans le domaine musical. Une fois n’est pas coutume, un concert, celui des Liars(fameuse bande de fayats aussi ceux-là), a divisé le groupe. Mais la deuxième partie de soirée n’était pas piquée des vers. Avec des conversations « prise de tête » du genre : « On ne voit pas tous, les choses du même œil » - « Je ne vois pas ce que tu veux dire » - « Je veux dire que ce que tu vois n’est pas nécessairement ce que je vois » - « Bien sur que si » - « Bien sur que non » - « Tu vois tout pareil, alors ? Tu fais pas la différence entre mon briquet et mon paquet de clopes ! » - « Si mais c’est plus compliqué que cela » Bref si vous voulez en savoir un peu plus sur le réel sujet de cette conversation stérile, cliquez ici mais franchement, on y verra pas plus clair pour cela.
Autre événement musical mais tragique cette fois, Elvin Jones (ici en photo), batteur exceptionnel et célèbre pour avoir tenu les baguettes du quartet de John Coltrane, nous a quitté à l’âge de 76 ans. Cet autodidacte, ce musicien rare, avait poursuivi sa carrière jusqu’à il y a peu, à la tête de sa propre formation : le « Elvin Jones Jazz Machine ». Sa notoriété était telle qu’il était le seul jazzman, avec Miles Davis, à être désigné par son seul prénom par les amateurs du genre. Le monde de la musique a perdu un grand instrumentiste. Elvin Jones, voici les hommages d’une bande de fayats.
Et puis ce jeudi, la soirée débutera pour certains d’entre nous, par le concert de Fantômas

17:08 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/05/2004

Allo Police

Ola, on s'est pris un sacré délire et de sacrés fou-rires. Entre l'évocation "d'Allo Police" et ses répliques dignent d'un barricade de mai 68. Valmy nous a rejoué les grands moments, fier comme un campagne électorale : "Je ne paie pas ça, moi. C'est de la merde!" - "Il me reste sur mon compte à vue à la BBL, 120.000 balles..."
"Des fois, il disait qu'il voulait se jeter dans la Samppp!" - "Je n'avais pas un yota de pensée à ça..." - "Hum, t'as une belle quète!"
"Je suis musicien, je jouais au temple. Ecoute ça ! C'est des belles è mélodies !"
Du grand Art !
Et la machine étant lancée, nous y sommes tous allé de nos petites histoires. Les épisodes traumatisants de nos tendres enfances ont été mis sur la table! Et nous en avons ri.. mais ri. Ce doit être cela, ce que l'on appelle exorciser son passé!?
Et Laurent de continuer : "Vous me croyez, vous me croyez pas! Mais j'ai vu un ver solitaire long comme mon bras qui zigzagait (et Laurent d'imiter le bestiaux en remuant le bras) dans les douches, quand je travaillais pour notre ancienne compagnie aérienne. On était tous figés, morts de peur qu'il nous saute à la figure. Et il se tortillait comme ça.... Ouh c'était dégueulasse!"
"Et vous avez fait quoi? Vous avez pris une pelle pour le tuer ?"
"Mais t'es fou, toi ! Qu'est-ce que tu voulais qu'on fasse ? Non, c'était trop dégueulasse, on l'a laissé là. Oh non, je pouvais pas voir ça, je suis parti. Je n'ai plus jamais joué au foot. Tu te rends compte!? Comment veux-tu que ça aille si ils prennent des passagers clandestins."

19:22 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

07/05/2004

lendemain de la veille

humph! groumph! putain de réveil, on n' a pas idée de réveiller les gens comme ça en leur assenant les pires mauvaises nouvelles du monde. Bon je suis réveillé, faudrait que j'me lève, me douche, déjeune (un p'tit caca peut-être...).Voilà, je suis debout, je sorts de ma chambre AAAARGGGHH! Mais qu'est ce que c'est que ce bordel? On dirait chez moi quand j'habitais à deux.J'avais pourtant eu l'impression que cette petite soirée s'était déroulée sobrement (wouaf wouaf..) et gentiment. Que neni mon ami, capharnaüm à côté de mon salon ce matin c'est de la roupie de Sansonnet. Me rappelait plus qu'on avait bu tout ça (pourtant Thierry avait déjà ramassé plein de vidanges) Faut vraiment croire que j'ai un don pour attirer le bordel. Bon je vais prendre ma douche pour enlever les chips collées à mes plantes de pieds. Au fait, c'est qui qu'a oublié ses lunettes??

11:53 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

05/05/2004

Un jeudi chez Silvano

Le retour de la vengeance de cette grosse M.... Merveille de Silvano. C'est très spontanément (je vous jure, je n'ai rien fait) qu'il a proposé de faire jeudi chez lui. Il paraît qu'il y aura même de la bière et des cartes
Rendez-vous donc demain, chez le grand, dès 21 h! Pour ceux qui ignore où il habite, c'est en plein centre ville, en face de Springfield. L'adresse est quelque part dans ce site. Cela vous obligera à le relire. Ou alors vous m'appelez...

16:45 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/05/2004

Alors... Catherine a goûté les nachos!?

"Mais accélère, Chouchou ! On va raté les nachos! On va arriver et ils auront tout manger. Mais vas-y dépasse le par la droite, on s'en fout, on est déjà en retard. Mais fonce ! Si je ne peux pas gouter les nachos, aujourd'hui... je te préviens... Grrrr.... Je divorce et tu ne vois plus ton fils avant sa majorité!" Catherine, les ongles plantés dans le tableau de bord, hurlant aux nachos, est apparue dans le salon d'Isa & Laurent tel un fauve reniflant la chair fraîche. Salut à tous, vous m'avez laissé des nachos!? Il était 21h10, la soirée commençait à peine et nous n'étions pas encore tous réunis. Ah ça, la réputation des nachos d'Isa n'est plus à faire !
Ce que Catherine ne savait pas, c'est que deux plateaux de nachos attendaient. Soit assez pour assouvir sa soif de découverte, la passion de Nafaa et Valmy qui n'aime ça qu'à moitié (Heureusement pour nous). Et surtout que les plats ne sont entrés au four qu'après son arrivée. OUf l'avenir de Thierry était sauf.
Un jeudi avec la présence de l'un de nos grands fayats : Anthony. Je le suspecte même de ne plus faire que les jeudis chez Laurent car c'est plus près de chez lui... Et ça, ce serait "fayat"!

18:09 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |