10/05/2004

Allo Police

Ola, on s'est pris un sacré délire et de sacrés fou-rires. Entre l'évocation "d'Allo Police" et ses répliques dignent d'un barricade de mai 68. Valmy nous a rejoué les grands moments, fier comme un campagne électorale : "Je ne paie pas ça, moi. C'est de la merde!" - "Il me reste sur mon compte à vue à la BBL, 120.000 balles..."
"Des fois, il disait qu'il voulait se jeter dans la Samppp!" - "Je n'avais pas un yota de pensée à ça..." - "Hum, t'as une belle quète!"
"Je suis musicien, je jouais au temple. Ecoute ça ! C'est des belles è mélodies !"
Du grand Art !
Et la machine étant lancée, nous y sommes tous allé de nos petites histoires. Les épisodes traumatisants de nos tendres enfances ont été mis sur la table! Et nous en avons ri.. mais ri. Ce doit être cela, ce que l'on appelle exorciser son passé!?
Et Laurent de continuer : "Vous me croyez, vous me croyez pas! Mais j'ai vu un ver solitaire long comme mon bras qui zigzagait (et Laurent d'imiter le bestiaux en remuant le bras) dans les douches, quand je travaillais pour notre ancienne compagnie aérienne. On était tous figés, morts de peur qu'il nous saute à la figure. Et il se tortillait comme ça.... Ouh c'était dégueulasse!"
"Et vous avez fait quoi? Vous avez pris une pelle pour le tuer ?"
"Mais t'es fou, toi ! Qu'est-ce que tu voulais qu'on fasse ? Non, c'était trop dégueulasse, on l'a laissé là. Oh non, je pouvais pas voir ça, je suis parti. Je n'ai plus jamais joué au foot. Tu te rends compte!? Comment veux-tu que ça aille si ils prennent des passagers clandestins."

19:22 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

allo police et moi jsuis aiguiseur j aiguiiiizzzzz les couteau les ciseau je prends ma rablette et je vais aiguiiiiiiiiiizééééé keskiyyyyyaaa je ne le sais dja meme pas keskiya maaaaaaaisss keskispasss sale bete ke vouzzzzzzzetes...grillé valmy

Écrit par : démis | 27/08/2004

Les commentaires sont fermés.