23/02/2004

Amour...

Ce dernier jeudi ne va pas être facile à chroniquer!
Il s'est passé beaucoup de choses et pas des plus tristes.
Un jeudi où l'on a vu Murielle & Vincent (cela faisait un moment), où l'on a fêté un heureux événement et où Eric nous a raconté les dernières aventures de Pan (Cfr les liens à droite).
Bref, beaucoup de choses à raconter et quelques bonnes parties de plaisir en bonus.
Le tout résumé dans ces trois derniers articles: Amour... Bonheur... et Luxure.
"Amour..." Ben pour Murielle & Vincent puisque maintenant ils vivent ensemble. Emportant avec eux et distribuant un petit air "amoureux" qui leur va bien. Ca c'était avant qu'Eric n'arrive... Mais c'est une autre histoire!

17:13 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

... Bonheur...

Avec un jeune Papa ! Félicitation à lui!
Que toute la petite famille se porte à merveille!

16:57 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

... et Luxure

Avec ce jeudi, le grand retour de Pan !!
Pour remettre un peu les pendules à l'heure, Pan est un chien en peluche à l'âme aventurière. Une sorte d'Indiana Jones canin qui a déjà visiter le Vietnam, vécu des expériences insensées. Et doté comme tout les héros d'aventures et les chats, de neuf vies. Car son propriétaire initial lui a fait subir les pires outrages.
Cet homme sans scrupules est un véritable ogre. Il l'a passé à la moulinette, noyé, émincé, écervelé à coup de Céline Dion. Il l'a passé au micro-onde et abandonné dans une rizière avant, douloureux épisode de sa vie d'animal artificiel, de le confier aux mains sèches d'une fille de joie. Sauf que ce n'est plus une fille depuis bien quelques décennies. Genre la Nosferatu du plaisir. A en avoir froid dans le dos! David, tu lui a fait vivre des monstruosités.... et Eric a pris le relais
On en arrive au moment où Pan est en pension chez ses oncles "fayats". Où ils l'emmenèrent en concert.
Eric lui, a fait voir à Pan d'autres contrées anatomiques
Mais ce qui est irracontable, c'est comment il est arrivé vainqueur, jeudi, avec Pan. Comment il nous a expliqué l'organisation d'une séance photo. Ca, il fallait être présent pour vivre le récit. Impossible d'en dire plus sans trahir ce qui restera une soirée mythique. Eric : Champion du monde en titre!

16:55 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Fayat

Il était une fois un gentil fayat qui aimait bien profiter des plaisirs de la vie.
Mais ceux-ci le lui rendaient bien.... c'est ainsi qu'arborant les premiers bourgeons du printemps, il s'entendait dire en soirée fayat : "Règle n°2 tu transgressas! Point le nourrir après minuit, je t'avais dit!"
Heureusement le gaillard n'a pas encore jusqu'ici, enfreint la règle n°1 : "Point d'eau le fayat ne boira."
ça il n'y a pas de danger!

15:21 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/02/2004

Crémaillère

La nouvelle maison de Nafaa a été le théâtre de ce dernier jeudi. Une sorte de pendaison de crémaillère version fayat.
Nous avons commencé par nous retrouver dans son ancienne maison pour réunir le matériel nécessaire à la réalisation d'un bon jeudi. Le kit de survie constitué, nous avons entamé une première transhumance afin de retrouver notre ami laurenzo. Au passage Nafaa se rendait compte qu'il avait oublié les clés de la maison. Fayat c'est fayat ! D'autant que Steve lui avait dit quelques minutes plus tôt.
Après avoir longer les champs, contourner l'église, traverser des villages, la palmeraie était devant nous. D'ailleurs je crois que Lapin a photographié l'oasis, les palmiers et l'étang. Il faudra lui demander la photo.

16:04 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Fayat c'est fayat

Un jeudi qui se poursuivait par une visite des lieux, ouverture des placards, extase devant les luminaires, un coup de peinture et visite des toilettes (chacun à son tour).
Mais là où Nafaa à vraiment merder! Où il a fait sa grosse merde! Il est allé oublier les cartes pour la belote. Qu'il oublie les clés passe encore mais pas les cartes.Heureusement qu'il y a toujours un jeu de secours dans la voiture. Mais si on avait pas pris une voiture sans cartes, t'imagine la catastrophe!
En plus il nous a rejouer l'Illiade mais version Coupe d'Afrique des Nations. " Mon ami, les sénégalais n'ont rien vu en quart de final! On les a battu mais... exemple... comme s'ils n'avaient pas joué.
Et comment, le 26 mars 1994, le Mali, de retour à la compétition après une absence de 22 ans, terrasse la Tunisie (2-0) et ce, dans le stade El Menzah de Tunis. Donc jusqu'ici la Tunisie n'a jamais réussi à décroché le titre continental. Nafaa de continuer : "Samedi, mon ami, on va faire la fête! Les marocains, ils vont rien comprendre!" Et Laurenzo, portant le maillot national, de l'encourager : "Oui mon ami, on va les niquer" C'est qu'il sait de quoi il parle le gaillard! Dix ans centre avant à Baulet et dix buts marqués. Ca ne se conteste pas ça, monsieur.Bref le seul moyen de les calmer et de parler d'autre chose a été de commencer un belote. Car la belote, c'est pacifiant !

16:03 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/02/2004

Tunisie - Maroc

Ok les gars, je vous préviens tout-de-suite, on va voir Nafaa porter son maillot de "l'Etoile du Sahel" pendant longtemps.Ils l'ont gagné cette coupe d'Afrique! La Tunisie a battu le Maroc!
Si vous voulez en savoir plus sur le match !
On laissera le mot de la fin à Badou Zaki, l'entraîneur du Maroc :"Je félicite l'équipe tunisienne qui a fait un grand effort pour que la Coupe reste en Tunisie. Le grand gagnant, aujourd'hui, c'est le football arabe".

17:58 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

15/02/2004

trop fade

Encore une fois je laisse la porte ouverte aux mal intentionnés (mais non Frank tu n'es pas le seul visé) pour me traiter de grosse merde. Je n'étais pas présent ce jeudi chez Jafaar parce que, de un je sais pas où c'est, de deux, je suis parti de Braine à 11H30 et j'étais pas motivé. Vilà toute l'histoire.Donc, si on pouvait me dire où habite ce sacré Taliban pour la prochaine fois et , je veux rien promettre mais je fais le max pour être présent parmis vous, êtres aimés, ce prochain jeudi.Bon, à la revoyure

14:07 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/02/2004

Laurent, tu as un 50

La belote est une tradition! Rares sont les jeudis où l'on ne tape pas la carte.
Chacun y va de sa stratégie, de sa technique de jeu. Certains comptent sur la chance. D'autres en ont comme cela n'est pas permis.
Ensuite il y a l'état dans lequel on joue. La fatigue parfois se fait sentir. Au bout de quelques tournois, la lassitude peut apparaître. La concentration peut baisser sous l'effet de différents facteurs.
Mais le plus souvent, c'est en gladiateurs que nous disputons nos parties de belote. Le tapis de jeu est une arène où se déchaînent les personnalités. On y voit la carte brandie, prête à être tapée... Mais un bon jeu ne suffit pas!
Le sabre du joueur, la kalashnikov du beloteux, c'est la parole. Car la belote, le jeudi, se joue à l'influence.
C'est le "Joue! C'est pour moi" qui glace le sang de l'adversaire indécis.
C'est la tierce comptée et que l'on conteste.
C'est le "Ouh" insidieusement prononcé lors de la retouche.
Le "Mets ton as", le "T'as joué comme une merde" que l'on entend souvent ou encore " T'as jamais onze la-dedans!".
Enfin, on peut pousser l'influence, le travail psychologique avec un "donne, j'y vais" en prenant l'atout sans regarder les cartes. Celui qui fait cela a souvent le cul bordé de nouilles. Et quand la chance est là, on peut faire ce que l'on veut. On sait que le partenaire vous laissera pas tomber. Et là, l'adversaire encaisse le coup, il râle : "Un qui pousse, l'autre qui chie"
Et oui mon ami, c'est ça jouer à la belote!
Pendant la partie, les tempéraments ressortent : On a notre moine beloteux : Laurent. Il joue vraiment pour le plaisir de jouer. Pour l'acte social, boire une bière, passer un bon moment avec les amis et puis gagner ou perdre, peu importe. On devrait tous prendre exemple! Sauf sur sa manière de jouer. Il a beau nous répéter qu'il développe une stratégie expérimentale depuis des années, cela n'est toujours pas concluent. Mais il gagne parfois, ça il n'y a pas à redire.
Denis qui arrive a être mauvais perdant même quand il gagne. Qui souvent donne l'impression de jouer seul contre trois.
Nafaa touchant constamment les cartes, les mélangeant même quand ce n'est pas à lui de donner. Il arrive même à jouer deux fois la même carte dans une même part si on n'y prend pas garde. Et de nous rappeller que l'on ne sait pas jouer à la belote si on ne joue pas à la belote contrée....
Il y a le jeu aléatoire de Franck suivant les phases de lune, le verre de Leffe ou sa capacité à mémoriser les cartes. Souvent proportionnelle au contenu du verre de Leffe sauf au-delà d'un nombre critique de bouteilles vides où là, cela devient inversement proportionnel. Attentif par instant, un joueur de bataille à d'autres.
Valmy, un joueur de belote classique, comptant ses cartes, la clope au coin du bec. Pas grand à dire si ce n'est qu'il est particulièrement nerveux quand il joue avec Laurent.
Anthony qui nous apprend des insultes en sarde lorsqu'il doit céder un as ou un dix à l'adversaire.
Il n'y a bien que ceux qui ne savent pas y jouer pour affirmer que la belote n'est pas conviviale. Au contraire, c'est une tape sur l'épaule, une accolade. Un moment de détachement et de rencontre....

18:37 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

06/02/2004

La photo numérique

Lapin, dont c'était l'anniversaire la semaine dernière ( Joyeux Anniversaire Lapin) a reçu un impressionnant appareil photo numérique.
Il a profité de ce jeudi pour exposer son nouveau joujou et immortaliser la soirée.

17:10 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les guest-stars de la soirée

Ce jeudi, chez Isa & Laurenzo, on était un fameux petit groupe.
Tous les habitués et deux invités surprises.

16:40 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Soirée Dégustation

La soirée de ce jeudi a commencé par un véritable banquet. Avec du carpaccio de boeuf, du saumon, du saucisson, un saladier de chips, de la terrine de je ne sais pas quoi, du pâté de foie de porc, du jambon espagnol et un peu de bière.... si ça ce n'est pas savoir se faire plaisir! Je ne m'y connais pas...

16:37 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Le revanche de cette merde de Silvano

Malgré qu'on l'aime bien ce grand, il reste tout de même un des plus grand fayat de la bande. Nous savons qu'il avait ressenti le besoin de justifier ses désistements précédents (je crois surtout qu'il avait besoin de se racheter, car nous lui avons fait prendre conscience de sa nature profonde). Tu sais, mon grand! Tu es libre dans ce monde! Tu n'es pas obligé de nous ouvrir ton appart. Tu n'es pas obligé de boire des bières avec nous (Même si ce sont les nôtres) Tu n'es pas obligé de faire du basket uniquement le jeudi comme un prétexte pour ne pas faire le jeudi avec nous.Tu sais bien que l'on t'appellera de toutes façons le jour où on aura besoin de toi (pas trop souvent quand même).Tout ça pour dire que nous avons passé une soirée fayat chez le grand ( plutôt une deuxième partie de soirée )
et qu'il n'y avait même pas de cartes pour faire un belote...

13:56 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Citation

Est-ce de ma faute si la société ma rejeté
MC Laurent

12:07 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/02/2004

La voisine de palier

Que nous allons arrêter d’appeler « La voisine de palier » mais Virginie puisque c’est son prénom.
Pour plus d’info, elle bosse au supermarché du coin où elle porte un très très moche tablier vert. Mais ne le disons pas trop fort… on ne sait jamais qu’elle l’aime son tablier vert.
Donc Virgine, peut-être à un jeudi qui vient..... Les quelques malhonnêtes du groupe m'ont déjà soufflé dans l'oreille de te réinviter. Et les absents aussi.

17:22 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Oh Boubou !

Voilà comment on peut résumer la première partie de cette soirée du jeudi.
Nous avions que le petit appart sous les toits serait notre point de rencontre avant d’aller chez cette merde de Silvano, plus tard dans la soirée.
C’est alors que l’hygiaphone retentit ! La porte d’entrée est verrouillée. J’embarque donc mes clés pour ouvrir aux nouveaux arrivants et c’est là que « oh surprise » : Boubou se tient sur le seuil avec Valmy. Une surprise car le gaillard vit dans le sud de la France depuis presque un an (Pffff ! Tout ça pour une femme….) en appliquant le bon vieil adage : « Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ».
Les deux amis entrés, je gardais la porte ouverte, venant d’apercevoir ma nouvelle voisine de palier. Histoire de ne pas lui refermer la porte au nez ! Certains appellent ça de la galanterie, d’autres de la malhonnêteté, tout dépend de la manière de voir les choses.
C’est alors qu’un deuxième « oh Boubou » allait apparaître puisque Virgine (c’est la voisine) était accompagnée d’une amie qui connaissait également Boubou.
La soirée était donc teintée de retrouvailles, de présences féminines et démarrait donc de manière bien sympathique.

17:06 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Rrrrrrrrrrh mon ami

0

16:10 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |