20/01/2004

Nous voilà chez Lapin. Toujours sans cannettes car nous n'a

Nous voilà chez Lapin. Toujours sans cannettes car nous n'avions pas pu en acheter... de la faute du lion bien entendu. Et lapin, dont le terrier était désespérément vide n'avait rien pour suppléer.
Donc, autant retourner dans l'appart sous les toits mais sans oublier Valmy. A qui on avait demandé d'attendre... que l'on était chez lapin et que pour finir nous allions chercher.
Sauf qu'il n'était plus chez lui mais à la friterie où il s'amusait à jeter ses fonds d'hamburger dans le porte-parapluie tel un Michael Jordan du pain mou, un Scottie Pippen aux yeux rouges. Roulant des serviettes de ketchup pour des shoot à trois points.
Le paquet à 1€25 mayonnaise sous le bras, nous étions revenus à notre point de départ.
Le jeudi pouvait commencer, la belote aussi!
C'est alors que Tof et Thierry allaient nous rejoindre, débarquant tels des stars du rock'n roll, tout de noir vêtus, faisant résonner les gsm au son d'un Rapper's delight composé du bout du pouce. La claaaassss

12:31 Écrit par Fr.... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.